"A Propos De La Bonté"

 

leadImage

 

Aujourd’hui, j’aimerai vous partager une réflexion qui m’a beaucoup parlé en re-visionnant une vidéo de Sa Céleste Majesté Aset. Je m’appuierai ici pour ce travail méditatif sur ces trois questions dans lesquelles Sa  Céleste Majesté Aset avait posé vers presque la fin de la vidéo. Il s’agit de la vidéo ou elle élaborait le thème « A propos de la bonté » !

Je ne pouvais pas laissez passez ces questions qui m’ont interpellés  sans que je m’y plonge dedans ! Voici ces questions : « Croyez-vous vraiment que l’homme doit apprendre à être bon ? L’homme est-il bon de Nature ? Selon vous comment peut-il retrouver cette bonté en lui ? Des questions vraiment qui mérite qu’on s’y attarde avec une grande attention et avec beaucoup de respect !

Oui, je dis avec beaucoup de respect parce qu’il est évident que, pour méditer sur ces questions d’humanité, ces questions d’humain « en devenir » c’est clair que je vais puiser dans mes expériences. Je ne cesserai de le communiquer toujours et toujours comme sa Céleste Majesté Aset nous l’a enseignée ; L’Expérience !  Et c’est avec joie que je me suis adonné à cette tâche qui n’est pas du tout facile ! 

J’avais 15 ans lorsque les Religieuses m’ont renvoyé de l’école Sainte Anne. A l’époque les sœurs disaient que j’étais une petite chipie très effrontée. C’était vrai ! Pas seulement les sœurs qui le disaient mais également les filles du pensionnat.  En classe ce n’était pas mieux, rêveuse, toujours dans la lune ! Ce qui m’intéressait à l’école c’était de braver tous les interdits et tout ce qui ne m’intéressait pas, me faisait  bailler aux corneilles !

Ma grande sœur on a souffert !!! Elle avait honte de moi, je la comprenais d’autant plus qu’elle était une élève brillante, un modèle pour toutes les filles, en plus,  très aimé des religieuses ! Ne croyez surtout pas que j’étais jalouse d’elle ? Non, non, non ! Au contraire ! Du coin de mon cœur je l’admirai très fortement, mais voilà, le reste c’était plus fort que moi ! J’étais également la honte pour mes parents ! Mon Dieu qu’ai-je fais ! Qu’ai-je donc fais de ma vie d’adolescence !

Et dite-moi, que peut donc bien faire une adolescente  sans diplôme en poche qui plus est a été renvoyée de l’Ecole ? Mes parents n’ont pas cherché à comprendre ! Là-dessus, ils ont trouvé comme punition pour moi, un travail ! Celui de casser le coprah au fin fond de la vallée du lundi au samedi avec mes frères! Croyez-le ou pas, cette fois j’étais dans mon élément !

Casser le coprah nécessite une force herculéenne, une force d’un homme. Et moi je l’avais cette force qui attendait d’être extériorisée !!!  Et mes  frères l’avaient remarqué et ils me respectaient pour cela ! Et voilà qu’à mes 17 ans mes parents me demandent d’aller à Tahiti chez ma grande sœur. Espérant par-là que je vais trouver du travail ! Franchement  je ne me suis jamais inquiété parce que je n’avais pas de diplôme. Pas une seule fois !

Un matin une de mes tantes se pointe chez ma grande sœur et m’invite à l’accompagnée à son travail. Elle travaillait à l’aéroport de Faaa. Une grande société où l’on préparait la nourriture pour les passagers des grandes compagnies aériennes. Et ma tante était plongeuse presque à la retraite. Je ne me suis pas fait prier et je voyais là une occasion pour moi qui sait de trouver du travail ! J’ai donc fait une petite demande au Bon Dieu ce matin-là, lui disant : « si je trouve du travail je vous dirais tout simplement Merci » ! Et c’était vraiment avec cœur !

On arrive à son lieu de travail wow ! Un travail à la chaîne, avec des grandes machines qui roulait, bruyant et impressionnant ! Tout était nouveau pour moi ! Puis je vis un homme de petite taille, habillé non pas avec une cravate mais en chemise local fleurie avec des sandales et qui était le big boss de la grande entreprise ! Un français qui a épousé la culture polynésienne et qui était vraiment comme un polynésien avec un cœur tout grand ouvert. Cela m’a vraiment étonné ! Il était venu saluer tous les salariés et faisait la bise à toutes les femmes. Evidemment sauf moi !

De loin il me criât : « Eh ! Vous là-bas, la petite jeunette, vous êtes qui ? Je lui répondis je suis la nièce d’une telle ! Et, avant de tourner les talons il reprit en disant : «  Je veux vous voir dans mon bureau après le travail » avec un ton qui invitait à être exécuter sur le champ ! Une fois le travail fini, me voilà en train d’arpenter les escaliers jusque devant le bureau et je toque ! Le big Boss me tend un dossier en me disant : « vous effectuez tout ce qui est demandé dans ce dossier et quand vous aurez rassemblé tous les documents que je sollicite  vous êtes embauché ! Pas de chichi et ceci et cela, j’ai beaucoup apprécié !

J’ai pris le dossier en lui disant Merci puis je suis sortie ! Le temps pour moi de me reprendre….Wow je vais être embauché !  Dans une entreprise ou tout le monde rêve de se faire embaucher !!! C’était vraiment incroyable ! Et du fond de mes entrailles puis du fond de mon cœur un petit refrain très connu de moi seule a immergé : « Merci mon Dieu, je Vous Aime ! » ! Encore un petit clin d’œil de sa part  c’est juste fantastique !

Après quatre ans de service dans l’entreprise, j’apprends que ma mère était enceinte et qu’elle aurait aimé qu’une de ses trois filles se libère  et rentrer pour s’occuper de la maison et de mes frères ! Mes deux sœurs étant marié très jeune il était évident pour moi que je rentre aux Marquises. Et pour cela j’ai dû démissionner carrément sans prendre le temps  de bien réfléchir ni de penser à mon avenir. J’ai cru vraiment que ma mère avait besoin de moi aussi longtemps qu’elle voudra !  Aussi à 22 ans je me suis retrouvé dans la peau d’une mère. Et cette tâche de deux mois et demi, je l’ai vraiment exercé avec tout mon cœur !

 

leadImage

 

 Et puis un jour, je ne sais pourquoi, ma mère me demande de retourner à Tahiti pour gagner ma vie ! Alors je me suis sentie tout d’un coup sans force ! Mon monde intérieur, je l’ai vu basculer de quelques centimètres ! Et je me suis dit intérieurement  « bon sang mais est-ce qu’elle imagine au moins ce que j’ai fait » ??? Ma mère à du constaté que je n’étais pas bien en moi ! Elle me dit alors qu’est-ce qu’y a ? Je lui raconte que j’ai démissionné de mon travail !

Après un long moment de silence….. « Retourne à ton ancien travail, je sais qu’il va te reprendre » mot à mot voilà ce que ma mère m’a dit ! Et vous savez quoi, je ne voulais pas m’y rendre parce que j’avais honte ça ne se fait pas me suis-je dis ! Et vous savez quoi ? La voix de mon cœur était très forte ! Bref, j’étais entre la honte et cette voix qui m’encourageait ! A ma grande surprise  on m’a réembauché ! Comme pâtissière ! J’ai appris sur le tas !

Comme à mon habitude, du fond de mes entrailles, puis du fond de mon cœur un petit refrain que moi seul connait à immergé : « Merci mon Dieu, je Vous Aime » Il n’est pas sans dire que avec l’argent que je me suis mise de côté, j’ai dû payer mes études. A 25 ans je me suis retrouvé sur les bancs d’écoles avec les jeunes de 15 ans pour deux ans afin d’obtenir Mon Diplôme National Du Brevet ! Il m’a bien servit et m’a ouvert des portes par la suite ! Merci mon Dieu !

« Croyez-vous vraiment que l’homme doit apprendre à être bon » ? Avec ce que j’ai appris des enseignements de Sa Céleste Majesté et avec mes expériences que je viens d en citer quelques-unes, je dirai premièrement TOUT était et est déjà là avant même que l’homme soit né ! Et, dans ce TOUT, il y a la Présence des particules, des atomes de la bonté.   Deuxio, que l’humain n’est pas là pour apprendre la bonté ! D’ailleurs Est-ce qu’on apprend  la bonté sur les bancs de l’école ? L’humain n’est pas fait pour s’assoir à longueur de la journée sur un banc ! C’est ennuyeux !

Quel est alors l’intérêt des expériences ? Sinon de nous apprendre à discerner le bien du mal et vice versa ! Le discernement nous aide à unifier si j’ose dire, la charge positive et négative présent dans toute chose et plus exactement comme sa Céleste Majesté Aset le préconise dans les atomes, dans les particules!  De nous apprendre à voir les passages de Dieu dans nos vies et de s’en émerveiller des miracles qu’il accorde petit soit-il ! Et de savoir surtout le « sublimer » par des mots de gratitudes comme disait  si joliment Sa Céleste Majesté Aset dans une de ses conférences.

 « L’homme est-il bon de Nature » ? Un bébé est-il bon de nature ? Oui je dirai. Au fur et à mesure que le bébé grandit, la matrice familiale puis la matrice sociale se charge de son éducation. Il y a de tout dans l’humain le bon comme le mal, la haine comme l’amour…Il faut vraiment avoir une carapace Divine dans ce bas monde  sans cela on ne sait plus discerner d’où vient le vent ! Si l’homme est bon de nature dites-moi, pourquoi notre monde n’a pas changé en bien ? Pourquoi la guerre existe encore de nos jours ? Pourquoi la souffrance ? Pourquoi la maladie ? Pourquoi la faim ? Et j’en passe !

Si l’homme était bon de nature croyez-vous que la guerre existerait encore ? Que la maladie existerait encore ? Que la souffrance existerait encore ?... Si cette question a été posé par Sa Céleste Majesté Aset c’est certainement parce  qu’il  existe dans d’autres univers des humains ou d’autres êtres célestes vraiment bons de nature.  Je reste persuadé ! Sa Céleste Majesté Aset n’étant pas de ce monde Elle est la seule qui est bonne de nature !

« Selon vous comment peut-il retrouver cette bonté en lui « ?  Pour retrouver cette bonté en lui, l’homme doit s’aligner avec lui-même de l’intérieur, il doit s’aligner sur son cœur. J’aime beaucoup cette expression qui dit : « Viens vers Moi par la voie de ton cœur et non pas par celle de ta tête. Tu ne Me trouveras jamais au niveau de ta tête. Pour vraiment trouver Dieu, tu dois perdre la tête ! » Elle est tellement juste cette citation. Magnifique !

Cela s’appelle également, faire confiance, avoir une foi intrépide en Dieu malgré les bas et les hauts que la Vie nous donne d’expérimenter. C’est avoir un cœur d’enfant  toujours en admiration de tous, curieux dans le bon sens, bouillonnant de vie !  Savoir dire tout simplement Merci à La Vie, c’est semer de la bonté en soi, la base basique de la Bonté !

Je vous souhaite un bon visionnage et par la même occasion « Meilleurs Vœux 2019 à Vous tous et toutes et à l’année prochaine ! Poussières d’étoiles et vous l’êtes chers lecteurs, lectrices, que la Lumière soit notre seul pilier ! Soyez béni !

A PROPOS DE LA BONTÉ LE VAMPIRISME ÉNERGÉTIQUE ET DU SANG