Bonjour à vous tous et vous toutes, j’espère que vous vous portez comme des charmes ! Moi ? Comme le jour d’aujourd’hui ! Il fait beau !!! En même temps j’admire le ciel bleu en vous écrivant ce nouvel article ! J’avoue que c’est très inspirant ! De plus je suis de repos, deux jours de repos bien mérité ! Que demande le peuple ?  « Rencontre furtive avec mes Ancêtres », une expérience que je voudrai vous partager qui a fait écho en moi suite aux enseignements de mon Maître et Archange Aset : « La Famille Céleste » !

Comment peut-on narrer un brin d’éternité de ces ancêtres ? Car en effet, écrire ce genre de récit n’est pas chose aisé, voire, difficile ! Pourtant, je ne peux oublier cette sensation du bien-être, d’avoir été visité par ces entités, qui semble si bien vous connaître ! Certes, je ne vois pas la nécessité de mettre par écrit cette histoire pas très catholique ! Nonobstant, je vous livre à cœur ouvert, l’expérience de cette rencontre si exceptionnelle, avec mes ancêtres. Ces ancêtres protecteurs disent certains, ces ancêtres gardiens, nomment les autres, qui parfois, semble surgir de nulle part, à la moindre difficulté que nous sentons. Ces ancêtres bienveillants, qui semblent venir d’un autre âge, d’un autre monde, bref, d’un autre temps !

Des histoires qui vous hérissent le cuir chevelure, comme « les mauvais esprits, les bons esprits » sont de tout temps, me semble-t-il, inculqués consciemment ou inconsciemment dans notre cerveau, par les ouïe dire. Dans mon ile, on appelle cela, des histoires de « tupapau ».  On raconte,  que sur certain lopins de terres de mon ile, UA-POU, il existe des fantômes toujours en vagabondages. Sont-ils bons ou mauvais ? Peut-être bien q’oui, peut-être bien q’non. On raconte aussi que mes ancêtres, habitent autrefois dans les vallées, loin de la mer. Une stratégie sécuritaire ? Peut-être bien q’oui, peut-être bien q’non. Si un jour une envie folle  vous saisira les tripes pour vous rendre dans ces comtés alors un conseil !  Observez bien les fonds des vallées des iles Marquises ! Vous ne pouvez pas ne pas les voir ! Vous remarquerez la présence des centaines, voire, des milliers de vestiges d’antan, qui portent le nom de  « PAEPAE ». Une traçabilité qui prouve à cent pour cent, que ces fonds des vallées, sont habités par des, je ne sais, quels esprits !

img_top_nuku_hiva_HQ

Tout a commencé, un jour ! Un jour ordinaire, sans être forcément extraordinaire ! En  guise de punition, ma mère, telle une matrone, me décrète sévèrement d’aller chercher des cocos au fond de la vallée. Figurez-vous, à 16h de l’après-midi !!! C’est chaud !!! Et pas sur  n’importe quelle terre : Koako ! Une des terres de mes ancêtres, réputées pour ses histoires de « tupapau ». De plus, à une heure tardive de la journée, il n’y a presque plus personne dans les fonds de la vallée ! Tout le monde est tranquillement chez-soi, à faire la sieste ou à s’occuper autrement.  En une fraction de temps, tous mes sens se sont volatilisés au son de « Koako » ! La peur cette énergie puissante qui vous donne la chair de poule, s’est installée à une vitesse incroyable, dans tous les membres de mon être. Très désagréable et pourtant elle est complémentaire !

De tout mon cœur d’adolescent, j’ai éprouvé à ce moment-là, de la haine viscérale  envers ma mère. Oh oui ! Et comment ! Je n’étais qu’une adolescente à cette époque-là. Comprenez-moi et pardonnez-moi ! Il n’est pas sans dire que c’est en trépignant et en reniflant que je me mis en route, via, Koako. En chemin, muni d’un grand sac et d’un grand couteau, les histoires de fantômes  trottinent malgré moi, dans ma petite cervelle. Faire demi-tour ? Tu sais ce qui t’attends ! Des coups de balai à ne plus en finir ! Avec beaucoup de courage, j’ai dû alors accepter la situation, toutefois, avec  beaucoup de crainte !

De la route, Koako se situe à ma gauche, caché par toutes sortes d’arbres fruitiers, des cocotiers, des plantes et de mauvaises herbes de tous genres. Bref, « la jungle marquisienne » ! J’entreprends d’escalader les « paepae » de  « Pouaru », un raccourci que je connais parfaitement. Plus j’avance en profondeur, plus, la chair de poule me gouverne ! Quel sentiment désagréable que la peur ! Et puis, c’est drôle, comme tout à coup, je me sens si seule, et perdue dans le silence mortel, des fonds des vallées obscures ! Il n’y a pas l’ombre d’un rayon de soleil ! Tout est sombre ! Je pénètre sur cette terre de mes ancêtres, les yeux écarquillés, tous  mes sens, en alertes ! Comme par hasard, je me trouve debout,  devant une porte certainement d’un « paepae », jamais remarqué auparavant. Cette intuition est tellement si forte en moi, que je suis restée figée ! Etrangement, ce n’était plus plus de la peur qui me paralysait. C’est le sentiment que je me suis retrouvé  hors du temps comme si le temps effectivement n’existait pas.

mauia_2

C’est alors que j’ai senti des centaines de paires d’yeux, me scruter, me sonder en profondeur comme si je suis nue ! Par intuition, je perçois physiquement et réellement des présences invisibles sur ce « paepae » ! Ce n’est pas des bobards que je vous raconte ! On aurait dit que ces présences invisibles est un groupe de conseiller, discutant entre eux, à mon sujet. A propos de quoi ? Je ne sais. Et bizarrement, je contrôle la situation. Je ressens encore une deuxième fois ces regards, cette fois, non pas scruté, mais des regards posés sur moi avec bienveillance. Quelle sensation étrange, tout d’un coup, je me suis senti à ce moment aimé par ces êtres invisibles. Il m’a semblé que ces entités invisibles que j’ai nommé « mes ancêtres » m’invitent à ne jamais avoir peur. Oui, n’ai pas peur dans la vie ! Mon corps se détendit, se relaxa en douce ! Peu à peu, une immense paix m’a saisie ! Ah cette paix ! Un cadeau inoubliable en ma faveur, venant de leur part ! Dans cette euphorie de paix, seul, les yeux de mon âme peuvent exprimer la valeur de cette rencontre inattendue, avec mes ancêtres. Et cette valeur est celle-ci : Vous êtes aimé, tout simplement. N’est-ce pas un cadeau merveilleux !

D’habitude, quand on va chercher des cocos dans la vallée, on perd un temps fou à en trouver. Ce jour-là, j’en revenais pas, il y avait déjà un tas de cocos qui m’attendais ! J’ai tout de suite compris que c’était un clin d’œil de mes ancêtres. Rajoutant que c’est grâce à ma mère, que j’ai pu vivre cette expérience ! D’ailleurs je ne lui ai jamais raconté cette histoire. Sans ce manque de cocos qu’elle voulait pour faire du « monoi » allais-je vivre pareille expérience ? L’Univers ne joue pas au dé, dirait mon Maître et Archange Aset ! Je devais expérimenter ce que je devais vivre !

3216664121_1_7_B0Eg3zQN (1)

J’ai toujours eu le pressentiment, que cette rencontre a été voulue. Dans un sens, il se peut aussi, que je l’ai provoqué ! Tant, la peur de me rendre à koako, est si puissante ! Cette expérience me donne de croire, qu’il existe bel et bien, des êtres invisibles  qui nous aident, qui nous aiment et qui veillent sur nous. Ce n’est  pas un hasard, mais bien une réalité qui se traduit et se vit dans l’invisible. Ne dit-on pas : « toute rencontre à ses raisons d’être » ? Pour moi, cette raison d’être, est d’avoir été invitée par mes ancêtres, afin que je puisse gouter une petite part d’éternité en leur compagnie, un jour de mes 15 ans. Une éternité qui a laissé des traces indélébiles !

Une vidéo de mon Maître et Archange Aset qui parle de ce que c’est que l’Homme : Corps, Temple, Lumière, Esprit,…..Vous pouvez au travers de cette vidéo constatez cette Lumière Christique qu'Elle porte en Elle dont Elle est Cela même!  Une très belle et sublime photo ou Elle est en compagnie de « Sa Famille Céleste ». On vous souhaitant paix et joie ! ABSSAANAA !

22291485_10155648978761878_3622920534236327853_o

 L'HOMME QU'EST CE QUE C'EST?